V pour Vendetta - Alan Moore; David LLoyd

Publié le par un blog et des livres

VPourVendettacintegraleTitre : V pour Vendetta / V for Vendetta

 

Auteurs : Alan Moore (scénario); David Lloyd (dessin et couleurs); Sihoban Dodds (couleurs) (traduit de l'anglais par Jacques Collin) 

 

Editeur : Delcourt

 

Date de parution : Janvier 1999

 

ISBN : 2-84055-263-9

 

Nombre de pages : 272

 

Genre : Comics / science fiction

 

Prix : 

 

Acheter ce livre sur Amazon : V pour Vendetta - A. Moore ; D. Lloyd

 

 

 

Quatrième de couverture :

 

Angleterre, fin du XXè siècle. La verte Albion est aux mains du fascisme.

Le "Système", appareil d'état omniprésent, surveille tout et tous.

 

Dans cet enfer où la répression brutale et les humiliations individuelles sont monnaie courante, chacun s'est résigné à son sort.

Personne n'ose plus se battre contre le Système.

 

Personne... sauf V. Mais qui est V ?

Un idéaliste qui veut rallumer l'espoir au coeur d'un monde trop noir ?

Un tragédien mégalomane emporté par sa passion pour Shakespeare ?

Un bouffon qui souhaite rire aux dépens de l'ordre établi ?

Un anarchiste aux idées révolutionnaires dépassées ?

Un terroriste fanatique qui ne reculera devant rien pour abattre le gouvernement ?

Ou simplement un fou ?

 

Et si V était simplement synonyme de vengeance ?

V... pour Vendetta !

 

 

ma note :    ♥♥♥♥

 

mon avis :

 

Voici un ouvrage que j'ai vraiment énormément aimé. Une histoire forte et engagée, avec une profondeur indéniable, très prenante, intense, beaucoup plus dense que ce que nous offre le film (à ma grande surprise. Bon d'accord, vu l'épaisseur de l'intégrale, il va sans dire que je m'y attendais un peu, mais tout de même pas à ce point) et c'est franchement tant mieux (ce qui n'enlève rien du tout au film).

Même si ici le personnage de Evey est un peu (trop) niais, le personnage de V quant à lui est vraiment puissant et captive franchement.

Cependant, il faut bien reconnaître que V pour Vendetta souffre de deux petits bémols. Le premier : le dessin et les couleurs. Si le dessin rebute un peu au début, les couleurs m'ont dérangé chaque fois que j'ai dû reprendre ma lecture.

Le second bémol est que parfois je me suis retrouvée un peu perdue, notamment pour re-situer des personnages, et l'histoire m'est apparue par moment un peu confuse.

 

En bref : V pour Vendetta est une oeuvre magistrale qui mérite amplement son titre de classique et qui ne doit surtout pas être "réduite" à sa version cinématographique.

 

 

 


Commenter cet article