Super triste histoire d'amour - Gary Shteyngart

Publié le par un blog et des livres

couv69716210Titre : Super triste histoire d'amour / Super sad true love story

 

Auteur : Gary Shteyngart ( traduit de l'américain par Stéphane Roques)

 

Editeur : Editions de l'Olivier

 

Date de parution : Février 2012

 

ISBN : 978-2-87929-760-6

 

Nombre de pages : 410

 

Genre : Drame

 

Prix : 24€

 

Acheter ce livre sur Amazon : Super triste histoire d'amour - Gary Shteyngart

 

 

 

Quatrième de couverture :

 

C'est un monde étrange et mystérieux. On ne peut y vivre sans un téléphone ultra-perfectionné, la publicité règne en maître et la littérature semble un art préhistorique désormais réservé à quelques inadaptés. Ce monde, c'est le quotidien new-yorkais de Lenny Abramov, en des temps futurs pas si hypothétiques. Mais Lenny résiste : il lit des "livres papiers" et croit encore aux relations humaines. Il commet même la folie de tomber sous le charme d'Eunice Park.

Super triste histoire d'amour est une comédie romantique d'un nouveau genre : entre deux e-mails, on essaie de s'aimer, pour oublier que Amérique, menacée par ses créanciers chinois, flirte avec l'effondrement économique. Fable politique pleine d'humour, ce troisième roman de Gary Shteyngart est l'autoportrait à peine déguisé d'un homme en total décalage avec son époque.

 

 

ma note :   ☻☻☺☺☺☺

 

mon avis :

 

Comme le laisse supposé ma note, mon avis ne va pas faire l'éloge de ce livre.

A la lecture de la quatrième de couverture, je m'attendais vraiment à autre chose.

Si éventuellement je vois le "romantique" de l'histoire (bien que je ne dénommerais pas la chose ainsi), je dois bien avouer que le côté comédie m'a totalement échappé.

Les personnages ne sont pas attachants pour deux sous : entre un Lenny que je ne dirais pas en "total décalage" mais plutôt avec des difficultés d'adaptation, et une Eunice instable dont au final la majorité de ces mails se ressemblent un peu trop.

Je n'ai pas du tout accroché sur cette histoire, que j'ai trouvé finalement assez plate et répétitive, qui n'est ni particulièrement triste, ni drôle, ni même émouvante, dans un univers dénonciateur (bon ça, d'accord, c'est le point positif de ce livre) dans lequel j'ai eu beaucoup de mal a entrer.

En bref : une vraie déception.

 

 

 


Commenter cet article