La communauté du sud, partie 1 "Quand le danger rôde" - Charlaine Harris

Publié le par un blog et des livres

couv61184370

Titre : La communauté du sud, Tome 1 - Quand le danger rôde / Dead until dark

 

Auteur : Charlaine Harris  (traduit de l'anglais par Cécile Legrand - Ferronnière)

 

Editeur :  Editions Pygmalion darklight

 

Date de parution : 3 Novembre 2010

 

ISBN : 978-2-7564-0393-9

 

Nombre de pages : /

 

Genre : Policier / Bit-Lit

 

Prix : 16 € 90

 

Acheter ce livre sur Amazon : La communauté du Sud : Tome 1, Quand le danger rôde ; Tome 2, Disparition à Dallas - Charlaine Harris

 

 

 

Quatrième de couverture :

 

La jeune serveuse de chez Merlotte, Sookie Stackhouse, très attirée par les vampires, a, en outre, l'extraordinaire faculté de lire dans les pensées d'autrui. Ses aventures dans la petite ville de Bon Temps commencent alors qu'une série de crimes sème la terreur et qu'elle tombe amoureuse d'un beau vampire, Bill Compton. Tandis que, très vigilante, elle veille à ce qu'il ne boive que de son sang, ses relations avec la communauté à laquelle il appartient vont la précipiter dans des enquêtes au péril de sa vie...

 

 

ma note:   ☻☻☻☻☺☺

 

 

mon avis:


Le style d'écriture est ce qui m'a le moins plu dans cette lecture. J'ai eu du mal à m'y faire et donc à rentrer dans le livre, d'autant plus que le début est un peu long, ce qui n'aide pas vraiment. Et c'est sans compter les répétitions... parce qu'au bout de la dixième fois, on a bien compris qu'elle était super douée pour contrôler les expressions de son visage...

Je trouve les personnages un peu stéréotypés mais rien de bien dérangeant. Pourtant, ils me laissent assez perplexe : ils ont du caractère mais il y a un petit je-ne-sais-quoi qui fait que je n'ai pas plus accroché que ça.

Une fois passé cet obstacle de l'écriture, j'ai trouvé l'histoire intéressante et prenante, même si un peu plus de complexité et de recherches n'auraient pas fait de mal. A un moment, j'ai bien eu peur que la relation "intime" entre Sookie et Bill ne prenne véritablement le dessus. Ce n'est pas le cas, mais c'est franchement un peu trop présent alors que ça n'apporte vraiment pas grand chose, sinon rien, à l'histoire.

En bref, cette première partie est une bonne entrée en matière même si elle peut mieux faire. A voir ce que donnent les suites.

 

 

 


Commenter cet article